Masse et poids (2017/2018)

Les grands objectifs de notre projet annuel étaient cette fois de :

  • Faire découvrir aux enfants les grandeurs par le corps et dépasser les perceptions (souvent subjectives) qu’ils en ont.
  • Expérimenter avec du matériel varié et non conventionnel.
  • Comprendre que mesurer, c’est comparer.
  • Au travers de diverses expériences, ressentir la nécessité d’un étalon commun. Travailler avec des étalons naturels avant d’aborder les étalons conventionnels.
  • Se créer, grâce aux manipulations, des images mentales du kilogramme, du gramme avant de les placer dans un abaque.
  • Aller à la rencontre de professions où les instruments de mesure sont nécessaires.
  • Faire des liens avec l’histoire et la géographie.

 

Dans les classes maternelles, c’est la lecture du livre « Un petit coup de main » qui a été le point de départ du questionnement des enfants.

Les enfants ont expérimenté avec leur corps le principe de la balance pour approcher la notion lourd- léger. Ils ont ensuite fait des expérimentations libres avec diverses balances pour observer des situations d’équilibre et de déséquilibre.

Ils ont aussi comparé le poids de plusieurs mallettes et exprimé ces comparaisons (la mallette rose est plus légère que…)

Plusieurs recettes ont été réalisées dans les classes pour aborder la notion d’équivalence : boules de graisse pour les oiseaux (équivalence graines –graisse) croquants au chocolat (équivalence chocolat fruits secs) et quatre quarts (équivalence œufs-beurre-sucre-farine)

 

 

Toutes les classes primaires ont mené un débat sur le poids des mallettes, leur nombre variant selon les années. L’objectif était de les classer de la plus légère à la plus lourde en les observant, puis en les soupesant. « Vivre » le poids d’un objet permet de s’en faire une représentation plus juste. Ces manipulations ont amené des discussions très riches, des échanges de procédures.
Les enfants ont compris qu’il était nécessaire de peser les mallettes pour arriver à un résultat correct. Balances à plateaux et dynamomètres ont été utilisés.

Etonnés par le poids de certaines mallettes très lourdes, les élèves de 4e année ont fait des recherches sur l’impact d’un tel poids pour le dos des élèves, ont réfléchi à la répartition du matériel dans la mallette et ont rédigé une liste de conseils qu’ils ont transmise à tous.

 

Autres activités menées :

  • Construire un kg avec du matériel varié et vérifier avec un instrument de mesure (P1 P2 P3 P4)
  • Construire un kg avec de l’eau (P5)
  • Construire un gramme avec du matériel varié, avec du papier (P5)
  • Aller à la rencontre de professionnels qui utilisent des instruments de mesure tels que le pharmacien, l’épicier, le légumier, le marchand de graines… (P3 P4)
  • Peser un kg chez le légumier (pommes, noix…) et comparer la précision obtenue selon les fruits pesés. (P3 P4)
  • Au départ de la fable du Corbeau et du Renard, aborder et ressentir le phénomène de gravité par des expériences avec le dynamomètre. Comprendre la différence entre masse et poids (P6).
  • Faire des recherches sur le passage des étalons naturels aux étalons conventionnels après la révolution française.
Journée à la Maison des Terrils (M1 – M2 – M3)Visite au Préhistosite de Ramioul (P5/P6)