L'eau (2015-2016)

Ce nouveau projet s’est articulé autour de 3 grands thèmes : la flottaison, les ponts et les écluses.

1. La flottaison

Le sujet a été abordé de plusieurs manières différentes :

  • Dans les classes maternelles, les élèves ont d’abord joué librement au bac à eau ou avec le circuit d’eau AQUAPLAY.
  • Au cours de ces manipulations libres, ils ont pu transvaser de l’eau, faire couler ou flotter des objets, faire avancer des petits bateaux…
  • Les élèves de 1re et 2e années ont regardé le film « la prophétie des grenouilles »
  • En collaboration avec le professeur de gymnastique, les élèves de 5e et 6e années ont réalisé des exercices à la piscine et se sont interrogés sur leur propre flottaison.

Ensuite, de nombreuses expériences préparées en continuité ont été réalisées dans les classes maternelles et primaires.

Voici quelques exemples :

  • Des expériences pour ressentir la poussée d’Archimède : essayer d’enfoncer un ballon de baudruche dans l’eau
  • Des expériences « action » pour :
  • Vérifier si des objets coulent ou flottent, pour faire couler un objet qui flotte (ex : une plaque de frigolite) et faire flotter un objet qui coule (ex : le poids de 1 kg).
  • Classer dans l’ordre chronologique des modèles de bateaux selon la quantité de pierres qu’ils peuvent supporter et afficher notre record.
  • Etc…

 

2. Les ponts

C’est sur cette partie du projet que se sont principalement penchés les élèves de 3e et 4e années. Ils l’ont abordée en réalisant des ponts dans la salle de gym, avec du matériel puis avec leur corps.

Ils sont ensuite partis à la découverte des différents ponts d’Aywaille. Ils les ont observés puis dessinés au crayon, au fusain, selon plusieurs angles.

Ils ont ainsi dressé une carte d’identité de chaque pont, puis ils les ont comparés avec d’autres ponts connus (pont d’Avignon, viaduc de Millau…

Ils ont aussi abordé le problème de la solidité des ponts : comment fait-on pour rendre un pont le plus solide possible ?

La lecture d’un article de journal leur a appris qu’ on venait de tester la solidité de la nouvelle passerelle « La Belle Liégeoise » avec 15 bacs de 7500 litres d’eau. Voici donc de nouvelles questions : volume total ? combien de personnes adultes cela représente-t-il ?…

Le beau livre « Les éléphants de Brooklyn » leur a permis de découvrir comment le pont de Brooklyn avait été testé après sa construction car personne n’osait l’emprunter !

Ils se sont ensuite intéressés à la forme des piliers et en ont construit eux-mêmes avec des feuilles de papier : des cylindres, des prismes à base carrée, triangulaire, hexagonale, octogonale… Ils les ont ensuite testés en empilant dessus des livrets jusqu’à ce qu’ils s’écroulent.

Tous les résultats ont été reportés dans un tableau à double entrée. Ils ont ainsi constaté que plus il y a de faces dans un pilier, plus le nombre de livrets qu’il peut supporter est important.

Ils ont aussi compris que, finalement, le disque est un polygone qui a une infinité de côtés !

Une recherche dans des documents leur a permis de retracer l’histoire du pont principal d’Aywaille.

3. Les écluses

Suite à une visite à Blégny mine, les élèves de 6e année se sont interrogés sur le transport du charbon au nord et au sud du pays.

Au départ d’une carte des voies navigables, les élèves débattent : bateau ? camion ? Les voici ensuite face à un nouveau défi :  Comment faire franchir une dénivellation à un bateau ?

Chacun réfléchit à un système, le représente par un schéma qui sera ensuite confronté à celui des autres élèves.

Chaque « ingénieur en herbe » explique le plus précisément possible le système imaginé…et on voit ainsi apparaître les ébauches du plan incliné, de l’ascenseur et de l’écluse…

Ensuite, tous les élèves de la classe se sont rendus à Liège pour rencontrer les ingénieurs du bureau d’études Greich. Ces derniers avaient auparavant reçu les schémas annotés des élèves, accompagnés d’un texte explicatif. C’est sur cette base qu’ils ont préparé leur intervention pour expliquer le fonctionnement des écluses. Une rencontre très riche, dont nos élèves étaient fiers et qui a peut-être suscité des vocations !

Au mois de mai, accompagnés des élèves de 5e année, ils se sont rendus à Strepy-Thieu pour une croisière sur le canal historique du Centre. Ils ont eu l’occasion de franchir une écluse et de prendre un ascenseur hydraulique.

Cette visite qui était l’aboutissement du projet, leur a permis de comprendre que les sciences existent aussi dans la vraie vie.

Fête de Noël (16/12/2016)Spectacle à l’école « Le sablioscope »